Sélection de la langue

Recherche

Rapport sur la capacité d’hébergement 2022

Sur cette page

Remerciements

Nous tenons à remercier les fournisseurs de services et les collectivités de tout le Canada qui, chaque année, collaborent à l’élaboration de la Liste nationale des fournisseurs de services. Ce soutien est essentiel à une meilleure compréhension de l’itinérance au Canada.

Introduction

Le Rapport sur la capacité d’hébergement est un compte rendu descriptif annuel des statistiques sur la capacité des refuges d’urgence au Canada. Il fournit des renseignements sur le nombre de refuges d’urgence et de lits permanents par province et par territoire ainsi que par clientèle servie et sur les tendances relatives à la capacité d’hébergement de 2020 à 2022. Le Rapport propose également une comparaison du nombre de lits disponibles pour la population et de la répartition des refuges et des lits selon la taille des collectivités. Des statistiques annuelles sur la capacité d’hébergement des logements de transition et des refuges pour victimes de violence familiale sont fournies en annexes.

Complémentaires au rapport sur la capacité d’hébergement, des statistiques fournies au niveau des subdivisions de recensement géographique des refuges d’urgence, des logements de transition et des refuges pour victimes de violence familiale sont disponibles sous forme de tableau personnalisableNote de bas de page1 sur le site Web de Statistique Canada et sous forme d’ensemble de donnéesNote de bas de page2 sur le site Web du Gouvernement ouvert. Ces données connexes fournissent des informations détaillées et accessibles sur la capacité des refuges à différents niveaux géographiques et sur une période de référence plus étendue (de 2016 à 2022).

Contexte de la source et de l’utilisation des données

Les statistiques sur la capacité d’hébergement sont tirées de la Liste nationale des fournisseurs de services. Cette liste fournit la série complète des données annuelles sur les services permanents de refuge au Canada. Les données traitent de la capacité en lits, de l’emplacement et de la clientèle de ces refuges. La liste complète des services d’urgence et de transition de 2022Note de bas de page3, comprenant les noms des services et adresses, est disponible sur le site Web du Gouvernement ouvert.

Tenue et régulièrement mise à jour par la Direction des politiques en matière d’itinérance d’Infrastructure Canada, la Liste nationale des fournisseurs de services est un fondement de la compréhension et de la lutte contre l’itinérance. Les mises à jour annuelles sont possibles grâce à des efforts de collaboration axés sur la contribution des fournisseurs de services, des collectivités et de divers partenaires à la production de données. Ces données multidimensionnelles sont recueillies au moyen d’une combinaison de méthodes de recherche primaire et secondaire, et à l’aide d’initiatives de mise en commun des données avec les administrations qui utilisent le Système d’information sur les personnes et les familles sans abri (SISA) ou des systèmes comparables de suivi administratif des données sur l’itinérance.

Les données tirées de la Liste nationale des fournisseurs de services servent non seulement à signaler des changements au titre de la capacité nationale, mais aussi à produire des estimations sur l’utilisation des refugesNote de bas de page4 et l’itinérance chroniqueNote de bas de page5.

L’étendue des données

Les données de 2022 reflètent la capacité d’hébergement des refuges d’urgence en date du 31 décembre 2022. Ces données tiennent compte des refuges qui répondent aux critères suivants :

  • opérationnels toute l’année et comptant des lits d’urgence gratuits pour les clients;
  • ouverts à la fin de l’année (31 décembre 2022).

Les logements de transition et les refuges pour victimes de violence familiale traités dans le présent rapport doivent aussi être opérationnels toute l’année et ouverts au 31 décembre 2022. Généralement offerts gratuitement aux clients, ils sont tout de même pris en compte si leurs frais ne sont pas liés à un contrat de location.

Le rapport présente des statistiques étalées sur 2020 à 2022 qui permettent d’examiner les tendances observées au fil du temps dans le système des refuges. Les statistiques de 2020 font état de la capacité en date de février 2020 (avant la pandémie de COVID-19), tandis que les statistiques de 2021 appliquent les mêmes critères aux refuges que les statistiques de 2022 (ouverts à la fin de l’année).

L’analyse ne tient pas compte de certains services d’hébergement, dont :

  • refuges d’urgence temporaires, y compris les lieux d’isolement et places dans les hôtels faisant office de refuges pendant la pandémie de COVID-19;
  • logements supervisés;
  • refuges pour immigrants et réfugiés;
  • services correctionnels.

Classification des refuges par INFC

  • Les refuges qui offrent des services pour un même organisme parent mais à des populations cibles ou genres différents, même s'ils logent à la même adresse, sont répertoriés comme des refuges distincts.
  • Les refuges qui proposent différents services à la même adresse, comme des services d'urgence et des lits de transition, sont répertoriés comme des services distincts dans la Liste nationale des fournisseurs de services en raison de la nature de leur offre de service.

Limites des données

La variation du nombre de refuges et de lits est le résultat de divers changements apportés au système des refuges au cours d'une année, dont l'ouverture et la fermeture de refuges, les modifications ou mises à jour du type de service de refuge. Des variations de données précédemment rapportées peuvent aussi être liés à la séparation ou le regroupement de l'information sur la capacité des services en fonction du degré de détail que le fournisseur de services est en mesure de donner. À noter également que nouveaux services inclus dans l'analyse peuvent avoir été ouverts les années précédentes mais figurer pour la première fois à la Liste nationale des fournisseurs de services cette année.

Capacité des refuges d’urgence au Canada de 2020 à 2022

En 2022, on trouvait 18 467 lits dans 518 refuges d’urgence permanents au Canada. C’est là une augmentation de 18,5 % du nombre de refuges d’urgence, et de 21,6 % du nombre de lits depuis 2021. Par ailleurs, ces chiffres surpassent la capacité des refuges d’urgence observée en février 2020, soit avant la pandémie, et démontrent une croissance nationale de la capacité d’hébergement.

Figure 1: Nombre de refuges d'urgence et lits permanents au Canada de 2020 à 2022

Figure 1: Nombre de refuges d'urgence et lits permanents au Canada de 2020 à 2022
  • Figure 1 - Version textuelle
    Année Nombre de lits permanents Nombre de refuges d’urgence

    2020

    16 009

    418

    2021

    15 185

    437

    2022

    18 467

    518

Capacité d’hébergement des refuges d’urgence, par province et par territoire de 2020 à 2022

En 2022, la majorité des lits des refuges (89 %) se trouvaient dans les provinces de l’Ontario (42 %), de la Colombie Britannique (18 %), de l’Alberta (15 %) et de Québec (14 %). Parmi celles-ci, l’Ontario affichait la plus faible augmentation du nombre de lits (14 %), tandis que la Colombie-Britannique comptait l’augmentation la plus marquée (34 %). Selon l’estimation trimestrielle de la populationNote de bas de page6 au quatrième trimestre (T4) de 2022, ces provinces abritaient 87 % de la population canadienne en 2022.

De manière générale, neuf provinces et territoires avaient augmenté d’au moins 22 % leur capacité d’hébergement. Une hausse considérable de la capacité d’hébergement a été constatée au Nunavut (58 %), en Saskatchewan (54 %), en Colombie Britannique (34 %), à Terre-Neuve et Labrador (34 %), au Québec (30 %), en Nouvelle Écosse (28 %) et au Manitoba (26 %).

Figure 2: Nombre de lits de refuges d'urgence par province et territoire en 2022

Figure 2: Nombre de lits de refuges d'urgence par province et territoire en 2022
  • Figure 2 - Version textuelle

    Province et territoire

    Nombre de lits de refuge d'urgence en 2022

    Terre-Neuve-et-Labrador

    158

    Île-du-Prince-Édouard

    24

    Nouvelle-Écosse

    295

    Nouveau-Brunswick

    254

    Québec

    2 608

    Ontario

    7 767

    Manitoba

    608

    Saskatchewan

    501

    Alberta

    2 758

    Colombie-Britannique

    3 296

    Yukon

    40

    Territoires du Nord-Ouest

    65

    Nunavut

    93

Table 1: Nombre de refuges d'urgence et lits permanents par province et territoire de 2020 à 2022
Province et territoire Refuges Lits
2020 2021 2022 2020 2021 2022
Terre-Neuve-et-Labrador

14

14

17

125

118

158

Île-du-Prince-Édouard

2

3

3

18

26

24

Nouvelle-Écosse

11

11

14

243

230

295

Nouveau-Brunswick

8

9

11

253

323

254

Québec

74

92

112

1 658

2 009

2 608

Ontario

160

157

173

7 351

6 793

7 767

Manitoba

16

19

15

436

484

608

Saskatchewan

15

16

25

407

329

501

Alberta

30

26

33

2 784

2 254

2 758

Colombie-Britannique

79

81

103

2 534

2 456

3 296

Yukon

3

3

3

59

39

40

Territoires du Nord-Ouest

3

3

3

88

65

65

Nunavut

3

3

6

53

59

93

Canada

418

437

518

16 009

15 185

18 467

Effets de la pandémie COVID-19 sur la capacité d’hébergement des refuges d’urgence

La pandémie de COVID-19 a eu des effets à court et à moyen terme sur la capacité d’hébergement au Canada. La capacité permanente d’hébergement pour l’année 2020 a été établie à deux périodes différentes : février 2020 (« avant la pandémie de COVID-19 ») et août 2020 (« pendant la pandémie de COVID-19 »). Les données de février 2020 constituent les données officielles de l’année 2022, puisque celles du mois d’août 2020 sont le résultat d’une compilation des valeurs réelles et approximatives pour mesurer l’effet de la COVID-19 sur la capacité d’hébergement. Les données sur la capacité recueillies pendant la pandémie de COVID-19 (août 2020) montrent que la capacité en lits a considérablement diminué dans la plupart des administrations (en moyenne de 22 %), en partie à cause des protocoles d'isolement et de distanciation sociale. De nombreux refuges ont été en mesure d’étendre temporairement leurs services ailleurs, comme dans des hôtels ou des motels loués. Toutefois, les lits correspondant à ces lieux de réaction temporaire à la pandémie de COVID-19 ne sont pas inclus dans la présente analyse, car ils ne sont pas permanents.

La Figure 3 montre les changements survenus entre 2020 et 2022 dans la capacité nationale en lits permanents. Les 18 467 lits offerts en 2022 représentaient une hausse de 21,6 % par rapport aux 15 185 lits de 2021. Ces chiffres surpassent également de 15,5 % la capacité d’hébergement d’urgence enregistrée avant la pandémie, en février 2020 (16 009 lits), et démontrent que la capacité nationale permanente s’est entièrement remise des effets de la pandémie.

Figure 3: Effets de la COVID-19 - Nombre de lits de refuges d'urgence au Canada de 2020 à 2022

Figure 3: Effets de la COVID-19 - Nombre de lits de refuges d'urgence au Canada de 2020 à 2022
  • Figure 3 - Version textuelle

    Effets de la COVID-19 - Nombre de lits de refuges d'urgence au Canada de 2020 à 2022

    Février 2020 (pré-COVID-19)

    Août 2020 (pendant COVID-19)

    2021

    2022

    Canada

    16 009

    11 214

    15 185

    18 467

La Figure 4 illustre les changements dans la capacité provinciale en lits permanents entre 2020 et 2022. Les résultats indiquent qu’à la fin de 2021, certaines administrations, dont le Nunavut, l’Île-du-Prince-Édouard, le Nouveau-Brunswick, le Manitoba et le Québec, comptaient plus de lits de refuges d’urgence qu’avant la pandémie. Cela démontrait une stabilisation progressive de la capacité en lits par rapport aux effets de la pandémie de COVID-19. Les résultats recueillis à la fin de 2022 indiquaient que la capacité d’hébergement des refuges était revenue au même niveau ou avait surpassé le niveau qu’elle avait atteint avant la pandémie dans pratiquement toutes les provinces et tous les territoires.

Figure 4: Effets de la COVID-19 - Nombre de lits de refuges d'urgence par province et territoire de 2020 à 2022

Figure 4: Effets de la COVID-19 - Nombre de lits de refuges d'urgence par province et territoire de 2020 à 2022
  • Figure 4 - Version textuelle

    Province et territoire

    Février 2020 (pré-COVID-19)

    Août 2020 (pendant COVID-19)

    2021

    2022

    Terre-Neuve-et-Labrador

    125

    101

    118

    158

    Île-du-Prince-Édouard

    18

    18

    26

    24

    Nouvelle-Écosse

    243

    164

    230

    295

    Nouveau-Brunswick

    253

    214

    323

    254

    Québec

    1 658

    1 282

    2 009

    2 608

    Ontario

    7 351

    5 099

    6 793

    7 767

    Manitoba

    436

    362

    484

    608

    Saskatchewan

    407

    274

    329

    501

    Alberta

    2 784

    1 545

    2 254

    2 758

    Colombie-Britannique

    2 534

    1 993

    2 456

    3 296

    Yukon

    59

    43

    39

    40

    Territoires du Nord-Ouest

    88

    70

    65

    65

    Nunavut

    53

    49

    59

    93

Capacité d’hébergement des refuges d’urgence par tranche de 10 000 habitants de 2020 à 2022

Même si le nombre de lits offre une mesure de la capacité totale de chaque province et territoire, les nombres par habitant sont des indicateurs de la demande relative exercée sur les refuges dans chacune des régions. Ces chiffres peuvent changer à mesure que varient le nombre de lits et les données démographiques. À la Figure 5, le nombre de lits des refuges d’urgence par tranche de 10 000 habitants (mesuré à l’aide des estimations de la population au T4) est présenté par province et territoire.

Le nombre de lits des refuges d’urgence par tranche de 10 000 habitants au Canada a augmenté de 20,5 %, soit de 3,9 en 2021 à 4,7 en 2022. Cette augmentation du nombre de lits par habitant peut illustrer les efforts déployés pour répondre à la demande accrue de places dans les refuges.

Figure 5: Nombre de lits de refuge d'urgence par 10 000 habitants, par province et territoire de 2020 à 2022

Figure 5: Nombre de lits de refuge d'urgence par 10 000 habitants, par province et territoire de 2020 à 2022
  • Figure 5 - Version textuelle

    Province et territoire

    2020 (avec estimations de la population au T4 2020)

    2021 (avec estimations de la population au T4 2021)

    2022 (avec estimations de la population au T4 2022)

    Terre-Neuve-et-Labrador

    2,4

    2,2

    3,0

    Île-du-Prince-Édouard

    1,1

    1,6

    1,4

    Nouvelle-Écosse

    2,5

    2,3

    2,8

    Nouveau-Brunswick

    3,2

    4,1

    3,1

    Québec

    1,9

    2,3

    3,0

    Ontario

    5,0

    4,5

    5,1

    Manitoba

    3,2

    3,5

    4,3

    Saskatchewan

    3,5

    2,8

    4,2

    Alberta

    6,3

    5,1

    6,0

    Colombie-Britannique

    4,9

    4,7

    6,1

    Yukon

    14,0

    9,0

    9,1

    Territoires du Nord-Ouest

    19,8

    14,6

    14,6

    Nunavut

    13,4

    14,7

    23,0

    Canada

    4,2

    3,9

    4,7

Répartition des refuges d’urgence et lits permanents par taille de collectivité en 2022

Au Canada, 78 collectivitésNote de bas de page7 comptaient au moins un refuge d’urgence permanent en 2022. De tous les lits (18 467) des refuges d’urgence permanents, 80,7 % se trouvaient dans les grandes collectivités, 11,8 % dans les collectivités moyennes et 7,5 % dans les collectivités petites ou rurales.

Même si la majorité des lits sont offerts dans les grandes collectivités, les petites collectivités enregistrent des taux supérieurs d’hébergement par habitant. Le taux se situe à 6,7 par 10 000 habitants dans les grandes collectivités, tandis qu’il est de 9,1 dans les collectivités moyennes et de 15,3 dans les petites collectivités. Ces constatations concordent avec la plus grande disponibilité des lits par habitant dans les régions dépourvues de grandes collectivités, comme le Nunavut, le Yukon et les Territoires du Nord-Ouest.

La proportion des refuges d’urgence permanents dans les petites et moyennes collectivités, comparativement à la part des lits qu’ils offrent, indique que leur taille a tendance à être plus petite, tandis qu’il est plus courant de voir de grands refuges à capacité d’hébergement supérieure dans les grands centres et les centres urbains.

Figure 6: Répartition des refuges d'urgence et des lits permanents par taille de collectivité en 2022

Figure 6: Répartition des refuges d'urgence et des lits permanents par taille de collectivité en 2022
  • Figure 6 - Version textuelle

    Répartition des refuges d'urgence et lits permanents, par taille de collectivité en 2022

    Pourcentage de tous les lits

    Pourcentage de tous les refuges

    Grandes collectivités

    80,7%

    63,9%

    Moyennes collectivités

    11,8%

    17,4%

    Petites collectivités

    7,5%

    18,7%

Capacité d’hébergement des refuges d’urgence par clientèle servie au Canada de 2020 à 2022

Les pourcentages d’augmentation du nombre de lits, de 2021 à 2022, variaient selon la population servie. Les données révèlent une hausse de 24 % du nombre de lits dans les refuges accueillant une population adulte mixte, de 17 % dans les refuges pour hommes, de 5 % dans les refuges pour femmes, de 17 % dans les refuges destinés aux jeunes, et de 37 % dans les refuges réservés aux familles. Les refuges pour une clientèle mixte, ainsi que ceux qui accueillent des hommes et des familles, sont revenus à la capacité d’hébergement qu’ils connaissaient en février 2020, soit avant la pandémie de COVID-19.

Figure 7: Nombre de lits de refuge d'urgence par clientèle servie de 2020 à 2022

Figure 7: Nombre de lits de refuge d'urgence par clientèle servie de 2020 à 2022
  • Figure 7 - Version textuelle

    Clientèle servie

    2020

    2021

    2022

    Mixtes

    6 559

    6 013

    7 438

    Hommes

    4 367

    3 955

    4 628

    Femmes

    2 015

    1 607

    1 687

    Jeunes

    1 451

    1 091

    1 275

    Familles

    1 617

    2 519

    3 439

Capacité d’hébergement des refuges d’urgence par clientèle servie, par province et par territoire en 2022

En 2022, les lits destinés à une population adulte mixte (tous les genres) représentaient 40 % du nombre total de lits au Canada. Le nombre de lits mixtes à Terre-Neuve-et-Labrador, en Nouvelle-Écosse et en Saskatchewan a augmenté de plus de 50 % depuis 2021. Le nombre de lits mixtes a diminué de 55 % au Nouveau-Brunswick, tandis que l'Ontario et le Québec ont enregistré des augmentations respectives de 410 et 256 lits mixtes.

En 2022, l’Ontario comptait le plus grand nombre de lits réservés à des hommes que n’importe quelle autre province et n’importe quel autre territoire. En proportion de l’offre totale, plus de 40 % des lits étaient réservés à des hommes au Nouveau-Brunswick et à l’Île-du-Prince-Édouard, et au-delà de 70 % dans les Territoires du Nord-Ouest et au Nunavut.

Au Québec, en Alberta et en Colombie Britannique, les refuges pour famille ont augmenté de plus de 40 % en 2022, par rapport à 2021. Il convient de signaler que la Saskatchewan a enregistré une forte baisse de 46 % du nombre de lits destinés aux familles. Voilà qui concorde avec une solide augmentation du nombre de lits réservés aux femmes dans les refuges qui disent plus souvent accueillir des femmes que des familles entièrement féminines.

De tous les lits recensés en 2022, 9 % seulement étaient destinés aux femmes; l’Ontario en comptait le plus grand nombre, tandis que l’Île-du-Prince-Édouard affichait la plus généreuse proportion (33 %). Les lits pour jeunes représentaient 7 % de tous les lits en 2022.

Table 2: Nombre de refuges d'urgence et lits permanents par clientèle servie, par province et territoire en 2022
Province et territoire Refuges mixtes Lits mixtes Refuges pour hommes Lits pour hommes Refuges pour femmes Lits pour femmes Refuges pour jeunes Lits pour jeunes Refuges pour familles Lits pour familles Refuges totaux Lits totaux
Terre-Neuve-et-Labrador

13

135

0

0

0

0

3

20

1

3

17

158

Île-du-Prince-Édouard

0

0

1

10

1

8

0

0

1

6

3

24

Nouvelle-Écosse

6

148

3

79

2

34

2

28

1

6

14

295

Nouveau-Brunswick

4

111

3

102

3

35

1

6

0

0

11

254

Québec

47

1 086

14

751

12

252

22

216

17

303

112

2 608

Ontario

37

1 675

45

2 335

29

947

32

576

30

2 234

173

7 767

Manitoba

9

420

1

75

0

0

3

30

2

83

15

608

Saskatchewan

1

106

5

145

3

58

13

135

3

57

25

501

Alberta

15

1 818

3

510

3

192

7

77

5

161

33

2 758

Colombie-Britannique

52

1,915

12

496

5

151

15

160

19

574

103

3 296

Yukon

1

24

1

5

0

0

1

11

0

0

3

40

Territoires du Nord-Ouest

0

0

1

49

1

10

1

6

0

0

3

65

Nunavut

0

0

4

71

0

0

1

10

1

12

6

93

Canada

185

7 438

93

4 628

59

1 687

101

1 275

80

3 439

518

18 467

Annexe A: Capacité d’hébergement en logements de transition, par province et par territoire, de 2020 à 2022

Le nombre de lits dans les logements de transition a augmenté de 46,4 % depuis 2021, et le nombre de logements de transition a crû de 33,2 %. À l’exception de l’Île-du-Prince-Édouard et des territoires, toutes les provinces ont affiché des augmentations qui varient entre 25 % et 223 %. La capacité d’hébergement en logements de transition dans les territoires est demeurée relativement stable.

Table 3: Nombre de logements de transition et lits permanents par province et territoire de 2020 à 2022
Province et territoire Refuge Lits
2020 2021 2022 2020 2021 2022
Terre-Neuve-et-Labrador

4

4

8

32

32

72

Nouvelle-Écosse

0

1

1

0

9

4

Nouveau-Brunswick

10

12

22

125

148

286

Île-du-Prince-Édouard

7

13

14

48

66

128

Québec

116

153

198

2 358

2 796

3 841

Ontario

116

149

171

2 128

2 764

3 642

Manitoba

11

16

24

441

297

504

Saskatchewan

20

22

49

235

244

789

Alberta

38

35

39

1 108

711

887

Colombie-Britannique

41

43

71

1 179

1 017

1 695

Yukon

2

0

1

4

0

1

Territoires du Nord-Ouest

5

4

3

97

66

60

Nunavut

0

0

1

0

0

26

Canada

370

452

602

7 755

8 150

11 935

Annexe B: Capacité d’hébergement en logements de transition par clientèle servie, par province et par territoire en 2022

En 2022, 40 % des lits dans les logements de transition accueillaient une population adulte mixte, soit une hausse de 80 % depuis 2021. Les lits destinés aux hommes correspondaient à 20 % du nombre total de lits. Il est à noter que le nombre de lits réservés aux familles a augmenté de 74 % depuis 2021. Les lits de transition attribués aux familles composaient 42 % de l’offre totale de la province en Saskatchewan, 31 % en Nouvelle-Écosse, et seulement 6 % en Ontario.

Table 4: Nombre de logements de transition et lits permanents par clientèle servie, par province et territoire en 2022
Province et territoire Refuges mixtes Lits mixtes Refuges pour hommes Lits pour hommes Refuges pour femmes Lits pour femmes Refuges pour jeunes Lits pour jeunes Refuges pour familles Lits pour familles Refuges totaux Lits totaux
Terre-Neuve-et-Labrador

1

4

0

0

0

0

5

54

2

14

8

72

Île-du-Prince-Édouard

0

0

0

0

0

0

0

0

1

4

1

4

Nouvelle-Écosse

5

40

2

26

4

44

6

86

5

90

22

286

Nouveau-Brunswick

6

59

1

10

1

12

5

37

1

10

14

128

Québec

63

1 339

23

771

9

106

40

483

63

1 142

198

3 841

Ontario

49

1 443

32

901

22

345

54

735

14

218

171

3 642

Manitoba

14

364

4

70

1

8

2

30

3

32

24

504

Saskatchewan

5

130

6

74

5

74

16

180

17

331

49

789

Alberta

8

169

6

381

2

100

17

157

6

80

39

887

Colombie-Britannique

38

1 192

6

161

4

47

16

156

7

139

71

1 695

Yukon

0

0

1

1

0

0

0

0

0

0

1

1

Territoires du Nord-Ouest

0

0

1

32

0

0

1

10

1

18

3

60

Nunavut

0

0

1

26

0

0

0

0

0

0

1

26

Canada

189

4 740

83

2,453

48

736

162

1 928

120

2 078

602

11 935

Annexe C: Capacité d’hébergement des refuges pour victimes de violence familiale, par province et par territoire de 2020 à 2022

Depuis 2021, le nombre de lits dans les refuges pour victimes de violence familiale a augmenté de 1,2 %, malgré une diminution de 1,1 % du nombre de refuges pour victimes de violence familiale. C’est là une modeste augmentation comparativement à celle de 9 % enregistrée de 2020 à 2021. Il convient de signaler que, puisque la majorité (92 %) des refuges pour victimes de violence familiale accueillent des familles, la capacité d’hébergement peut varier en fonction de la composition diversifiée des familles cherchant un refuge. Infrastructure Canada tient compte de la capacité d’héberger des parents et des enfants, y compris de la mise à disposition, entre autres, de lits de bébé. À ce titre, le calcul de la capacité tient compte de l’usage partagé, par exemple, un lit pouvant accueillir trois membres d’une même famille équivaut à trois lits. On s’efforce ainsi d’illustrer fidèlement la capacité d’hébergement pour répondre aux besoins des cellules familiales diversifiées.

Table 5: Nombre de refuges et lits permanents pour victimes de violence familiale, par province et territoire de 2020 à 2022
Province et territoire Refuge Lits
2019 2020 2021 2019 2020 2021
Terre-Neuve-et-Labrador

14

20

18

191

187

163

Nouvelle-Écosse

3

3

2

43

43

30

Nouveau-Brunswick

16

23

20

242

309

285

Île-du-Prince-Édouard

18

20

19

303

283

287

Québec

104

138

129

1 466

1 776

1 757

Ontario

134

159

150

2 629

2 896

2 970

Manitoba

19

20

23

414

353

366

Saskatchewan

16

17

17

277

322

338

Alberta

52

57

57

1 329

1 297

1 334

Colombie-Britannique

109

141

155

1 329

1 601

1 583

Yukon

8

6

6

101

65

108

Territoires du Nord-Ouest

6

5

5

44

34

38

Nunavut

4

3

4

41

31

52

Canada

503

612

605

8 409

9 197

9 311

Annexe D: Capacité d’hébergement des refuges pour victimes de violence familiale par clientèle servie, par province et par territoire en 2022

En 2022, 92 % des lits proposés dans les refuges pour victimes de violence familiale étaient mis à disposition des familles – une baisse depuis les 98 % de 2021. Ces chiffres peuvent s’expliquer par une augmentation du nombre de refuges accueillant une population adulte mixte et de ceux réservés à des femmes adultes.

Table 6: Nombre de refuges et lits permanents pour victimes de violence familiale par la clientèle servie, par province et territoire en 2022
Province et territoire Refuges mixtes Lits mixtes Refuges pour hommes Lits pour hommes Refuges pour femmes Lits pour femmes Refuges pour jeunes Lits pour jeunes Refuges pour familles Lits pour familles Refuges totaux Lits totaux
Terre-Neuve-et-Labrador

0

0

0

0

1

9

0

0

17

154

18

163

Île-du-Prince-Édouard

0

0

0

0

0

0

0

0

2

30

2

30

Nouvelle-Écosse

0

0

0

0

3

40

0

0

17

245

20

285

Nouveau-Brunswick

0

0

0

0

2

18

0

0

17

269

19

287

Québec

2

27

2

9

2

22

1

2

122

1 697

129

1 757

Ontario

3

21

1

2

28

494

3

50

115

2 403

150

2 970

Manitoba

0

0

0

0

0

0

0

0

23

366

23

366

Saskatchewan

0

0

0

0

0

0

0

0

17

338

17

338

Alberta

3

44

0

0

0

0

0

0

54

1 290

57

1 334

Colombie-Britannique

1

15

1

8

2

32

0

0

151

1 528

155

1 583

Yukon

0

0

0

0

0

0

0

0

6

108

6

108

Territoires du Nord-Ouest

0

0

0

0

0

0

0

0

5

38

5

38

Nunavut

0

0

0

0

0

0

0

0

4

52

4

52

Canada

9

107

4

19

38

615

4

52

550

8 518

605

9 311

Annexe E : Changements dans la capacité des refuges de 2021 à 2022, par province et territoire

Les tableaux ci-dessous indiquent le nombre de lits disponibles par année dans les refuges d'urgence, les logements de transition et les refuges pour victimes de violence familiale en 2021 et 2022, ainsi que le pourcentage de variation de la capacité d'une année à l'autre.

Table 7 : Changement de capacité de refuge d’urgence
Province et territoire Lits de refuge d'urgence 
2021 2022 Pourcentage de variation
Terre-Neuve-et-Labrador

118

158

33,9 %

Île-du-Prince-Édouard

26

24

-7,7 %

Nouvelle-Écosse

230

295

28,3 %

Nouveau-Brunswick

323

254

-21,4 %

Québec

2 009

2 608

29,8 %

Ontario

6 793

7 767

14,3 %

Manitoba

484

608

25,6 %

Saskatchewan

329

501

52,3 %

Alberta

2 254

2 758

22,4 %

Colombie-Britannique

2 456

3 296

34,2 %

Yukon

39

40

2,6 %

Territoires du Nord-Ouest

65

65

0,0 %

Nunavut

59

93

57,6 %

Canada

15 185

18 467

21,6 %

Table 8: Changement de capacité de logement de transition
Province et territoire Lits de logement de transition 
2021 2022 Pourcentage de variation
Terre-Neuve-et-Labrador

32

72

125,0 %

Île-du-Prince-Édouard

9

4

-55,6 %

Nouvelle-Écosse

148

286

93,2 %

Nouveau-Brunswick

66

128

93,9 %

Québec

2 796

3 841

37,4 %

Ontario

2 764

3 642

31,8 %

Manitoba

297

504

69,7 %

Saskatchewan

244

789

223,4 %

Alberta

711

887

24,8 %

Colombie-Britannique

1 017

1 695

66,7 %

Yukon

0

1

aucun lit en 2021

Territoires du Nord-Ouest

66

60

-9,1 %

Nunavut

0

26

aucun lit en 2021

Canada

8 150

11 935

46,4 %

Table 9: Changement de capacité de refuge pour victimes de violence familiale
Province et territoire Lits de refuge pour victimes de violence familiale
2021 2022 Pourcentage de variation
Terre-Neuve-et-Labrador

187

163

-12,8 %

Île-du-Prince-Édouard

43

30

-30,2 %

Nouvelle-Écosse

309

285

-7,8 %

Nouveau-Brunswick

283

287

1,4 %

Québec

1 776

1 757

-1,1 %

Ontario

2 896

2 970

2,6 %

Manitoba

353

366

3,7 %

Saskatchewan

322

338

5,0 %

Alberta

1 297

1 334

2,9 %

Colombie-Britannique

1 601

1 583

-1,1 %

Yukon

65

108

66,2 %

Territoires du Nord-Ouest

34

38

11,8 %

Nunavut

31

52

67,7 %

Canada

9 197

9 311

1,2 %

Principales constatations

  • En 2022, 518 refuges offraient au total 18 467 lits permanents d’urgence, ou 21,6 % de plus qu’en 2021 (15 185 lits). Ces chiffres surpassent de 15,5 % la capacité d’hébergement d’urgence relevée en février 2020 (16 009), soit avant la pandémie, et signalent que les effets de la pandémie sont complètement éliminés à l’échelle nationale.
  • Parmi les 13 provinces et territoires, 10 enregistrent une augmentation de la capacité d’hébergement par rapport à 2021, et 3 affichent une diminution ou aucun changement.
  • Le nombre de lits dans les refuges d’urgence, par tranche de 10 000 habitants au Canada, est passé de 3,9 en 2021 à 4,7 en 2022.
  • L’augmentation du nombre de lits au Canada, entre 2021 et 2022, est le résultat d’une hausse de 24 % des lits mixtes, de 17 % des lits réservés aux hommes, de 5 % des lits pour femmes, de 17 % des lits pour jeunes et de 37 % des lits destinés aux familles.
  • La plupart des lits et des refuges se situaient dans de grandes collectivités (urbaines – 80,7 %). Les collectivités de petites (rurales) et de moyennes tailles ont tendance à abriter de nombreux petits refuges, tandis que les grandes collectivités comptent davantage de refuges à forte capacité d’hébergement.
  • Une augmentation de la capacité a aussi été observée pour les logements de transition (augmentation de 46,4 %); quant aux refuges pour victimes de violence familiale, leur capacité est demeurée relativement stable (hausse de 1,2 %).

Appendice A: Glossaire

Itinérance
Condition de vie d'une personne ou d'une famille qui n'a pas de logement stable, permanent et adéquat, ou qui n'a pas la possibilité, les moyens ou la capacité de s'en procurer un dans l'immédiat.
Grands centres de population
Collectivités de plus de 100 000 habitants
Moyens centres de population
Collectivités comptant entre 30 000 et 99 999 habitants
Petits centres de population
Collectivités comptant entre 1 000 et 29 999 habitants
Refuges pour jeunes
Établissements qui offrent des services d'hébergement aux jeunes. Certains servent les personnes de tous les genres, d'autres ne servent que les filles et les femmes ou les garçons et les hommes. Le groupe d'âge qui caractérise cette clientèle peut correspondre à n'importe quel intervalle entre 12 et 29 ans.
Refuges pour femmes
Établissements qui offrent des services d'hébergement aux adultes qui s'identifient comme des femmes. Certains acceptent aussi les filles.
Refuges pour hommes
Établissements qui offrent des services d'hébergement aux adultes qui s'identifient comme des hommes. Certains acceptent aussi les garçons.
Refuges mixtes
Établissements qui offrent des services d'hébergement aux adultes de tous les genres. Certains acceptent aussi les jeunes de tous les genres.
Refuges pour familles
Établissements qui offrent des services d'hébergement aux familles et aux adultes ayant des personnes à charge. Certains acceptent également les femmes célibataires d'âge adulte sans personnes à charge.
Établissements qui offrent des services d’hébergement
Établissements offrant des services aux personnes et aux familles en situation d’itinérance, ainsi qu’aux personnes à risque d’itinérance.
Refuges d'urgence
Établissements permanents qui offrent un hébergement temporaire à court terme (habituellement de moins de trois mois) aux personnes et aux familles en situation d’itinérance. Il n'y a aucun coût pour les utilisateurs du service, et aucune demande d'aiguillage ou d'entrée n'est nécessaire pour accéder au service. Des services de counseling et de traitement et d'autres services de soutien, dont de la nourriture et des vêtements, peuvent être offerts aux personnes qui accèdent au service, mais la participation n'est pas obligatoire. Ces refuges n’offrent bien souvent qu’un endroit pour dormir.
Logements de transition
Établissements permanents qui offrent un logement temporaire à plus long terme aux personnes ou aux familles en situation ou à risque d'itinérance. Le logement de transition est généralement l'étape intermédiaire entre le logement d'urgence et le logement permanent. Il diffère des refuges d'urgence en permettant une plus longue durée de séjour et en proposant des services de soutien plus intenses. À titre d’exemple, les programmes pourraient cibler l’acquisition des compétences nécessaires pour vivre de façon plus indépendante. Les séjours durent généralement de trois mois à trois ans.
Refuges pour victimes de violence familiale
Établissements permanents qui offrent un logement temporaire pour aider les personnes ou les familles qui fuient la violence familiale ou la menace de violence. Ce type de refuge peut servir de centre de crise (séjour durant habituellement moins de trois mois) ou de logement de transition ou de deuxième étape. Le logement de deuxième étape fait référence aux établissements qui offrent de plus longs séjours et des services de plus grande intensité, procurant ainsi une étape transitoire vers le logement permanent. Les séjours durent habituellement de trois mois à trois ans.

Pour en savoir plus

Pour en savoir plus sur les recherches en matière d'itinérance, consultez la page Analyse de données, rapports et publications.

Pour toute question concernant le présent rapport, n'hésitez pas à communiquer avec nous.

Références

Statistique Canada (2023) « Estimations de la population, trimestrielles » T4 2022, 2021 et 2020 Statistique Canada No de catalogue 17-10-0009-01. Ottawa (Ontario) 27 septembre. Extrait de : Tableau 17-10-0009-01  Estimations de la population, trimestrielles

Statistique Canada (2022) « Chiffres de population et des logements : Canada et centres de population » Recensement de 2021 Statistique Canada No de catalogue 98-10-0011-01 Ottawa (Ontario) 30 janvier. Extrait de : Tableau 98-10-0011-01  Chiffres de population et des logements : Canada et centres de population

Statistique Canada (2022) « Chiffres de population et des logements : Canada, provinces et territoires » Recensements de 2021 Statistique Canada No de catalogue 98-402-X2016001 Ottawa (Ontario) 8 février.  Extrait de : Tableau 98-10-0001-01  Chiffres de population et des logements : Canada, provinces et territoires

Avis concernant les droits d'auteur

© 2023 sa Majesté le Roi du chef du Canada, représenté par le Ministre du Logement, de l'Infrastructure et des Collectivités.

Catalogue No. Em9-3F-PDF 1925-7201

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, communiquez avec nous.

Date de modification :